La recharge à induction sur la BMW i8 de sécurité

La BMW i8 officie en tant que Safety Car pour la Formula E. Depuis l’ePrix de Santiago, elle a une nouveauté qui la rapproche de vos Samsung et autres iPhone : la charge à induction.

BMW i3, précurseur

Dès le début de la saison, ce projet de charge à induction est à l’esprit. Elle était même déjà intégrée à une des i3. Il s’agit du système développé par Qualcomm.

Cette entreprise américaine ne vous est sûrement pas inconnue car la plupart des smartphones actuels sont dotées d’une de leurs puces (Snapdragon). Etant une des entreprises fondatrices de la Formula E et sponsor de la série, il était évident qu’ils appliquent une de leurs technologies.

La recharge à induction

Cette manière de charger n’est pas nouvelle mais est assez inédite en ce qui concerne l’automobile. Elle repose sur l’induction électromagnétique qui peut servir à charger (iPhone 8 & X ou différents appareils Android) ou à chauffer (votre plaque de cuisson).

L’énergie transite via un champ électromagnétique sur une très courte distance afin d’être récupérée par des capteurs d’énergie pour finalement être transmise à la batterie.

Pour l’anecdote, la première voiture de série avec charge à induction (en option) est la Mercedes S 500e. Par contre, elle est hybride et est équipée d’un V6 bi-turbo de 333 chevaux accouplé à un moteur électrique de 116 chevaux et 340 Nm. Sa batterie a une capacité de 13,5 kWh et son chargeur possède une puissance de 3,6 kW… sa charge à induction prend donc 2 h 30 pour 50 kilomètres d’autonomie purement électrique .

La technologie Qualcomm Halo

Qualcomm Halo est donc le nom propriétaire de cette technologie de recharge à induction.

Le système Qualcomm Halo sur la BMW i8
La recharge à induction sur la supercar hybride de BMW.

Sur cette i8, elle permet la recharge de la batterie de 11,6 kWH à 80 % en moins d’une heure. L’autonomie purement électrique est d’environ 50 km.

BMW i8 Qualcomm

Il est à noter que ‘application « IRL » (ou presque) de cette technologie a déjà eu lieu avec une adaptation sur deux Renault Kangoo.

Auparavant, cette méthode se limitait à stationner le véhicule sur une plaque de recharge. Maintenant, il est possible de rouler tout en rechargeant son véhicule et ce jusqu’à… 120 km/h ! 20 kW envoyés en permanence dans le ventre d’une auto électrique. Ceci pourrait permettre d’effacer la mauvaise réputation sur l’autonomie des voitures électriques.